Shopping cart Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Toutes catégories

Catégories

Promotion! Lire Saint Augustin de André Mandouze et Gérard Depardieu

Lire St Augustin, André Mandouze et Gérard Depardieu

5,69 € TTC. -50% 2,85 € TTC.

AUGUSTIN

Désolés, ce produit n'est plus en stock dans cette declinaison

Description

Lire Saint Augustin de André Mandouze et Gérard Depardieu.

Plus de détails

Plus d informations

Lire Saint Augustin de André Mandouze et Gérard Depardieu. Livre d’occasion en très bon état. Ni cornes ni ratures ! Broché. 58 pages. Editeur : Desclée de Brouwer 2004. ISBN : 2-220-05503-5

" Bien tard je t'ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t'ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors. Et c'est au-dehors que je te cherchais... "

Riches d'une passion communicative, les mots de St Augustin résonnent jusqu'à nous, par-delà les siècles, évoquant la découverte bouleversante de Dieu. Car, à travers ses Confessions, Augustin fait plus que raconter son propre parcours. Il livre les secrets de sa vie intérieure et fait partager sa quête spirituelle.

Pendant l'année de l'Algérie en 2003, Gérard Depardieu et André Mandouze ont eu l'occasion de faire connaître au grand public un certain nombre d'extraits des Confessions, au cours de lectures qui ont eu un grand succès, d'abord à Notre-Dame de Paris et au temple de l'Oratoire du Louvre, ensuite aux cathédrales de Strasbourg et de Bordeaux.

Ce sont les textes de ces lectures qui sont reproduits ici, avec leur introduction par André Mandouze.

Après avoir ainsi fait entendre la voix de celui qui fut l'évêque d'Hippone, ce livre invite des femmes et des hommes d'aujourd'hui et de demain à s'emparer d'une lecture directe et personnelle du texte entier des Confessions et, pourquoi pas, accéder par là au reste de l'œuvre immense d'Augustin.